Pourquoi des douleurs d'épaule ?Comment agit la chiropratique ?

Les douleurs d'épaule ou omalgies sont des motifs fréquents de consultations.

Souvent mal prises en charge elles peuvent rapidement devenir handicapantes.

Dans cet article nous vous exposerons les affections courantes provoquant des douleurs d'épaule et vous expliquerons comment la chiropraxie peut vous aider.

1) Les douleurs d'épaule d'origine cervicale.

Les omalgies présentent une origine cervicale à travers trois mécanismes douloureux distincts: des douleurs projetées cervicales, des douleurs neurologiques [de type névralgie cervico-brachiale] et celles d'origine musculaire.

Les douleurs projetés cervicales.

Selon la région cervicale restreinte dans sa mobilité, des douleurs se manifesteront vers le crâne ou vers les épaules, à distance du cou [d'ou le terme de douleurs projetées].

Ainsi, des restrictions articulaires dans la région haute cervicale [C1-C3] déclencheront des douleurs montant vers le crâne, provoquant des maux de têtes [ou céphalées] dans la région occipitale et pariétale.

Un manque de mobilité de la région cervicale moyenne [C3-C5] induira des symptômes dans la partie supérieure de l'épaule et dans le muscle trapèze.

Un dysfonctionnement articulaire au niveau des basses cervicales [C5-C7] se traduira par des douleurs entre les omoplates ou autour des épaules.

Les douleurs Neurologiques.

Les nerfs du plexus brachial circulent de la région cervicale jusqu'au bout des doigts.

A chaque étage vertébrale sort un nerf possédant un trajet précis le long du bras.

Ainsi une irritation du nerf cervical par conflit articulaire, hernie discale ou arthrose causera des douleurs d'épaule et/ou de bras, sans pour autant exprimer d'inconfort cervical associé.

Sur le schéma ci-contre nous voyons que les douleurs d'épaule [et bras] sont associées à une irritation des racines nerveuses C5-C6-C7 et C8.

Les douleurs d'origine musculaire.

De nombreux muscles établissent le lien entre la région cervicale et l'épaule.

Lorsque l'articulation sur laquelle s'attache le muscle rencontre un défaut de mobilité, celui-ci sera alors sollicité de façon excessive, afin de préserver au mieux le mouvement.

Il en résulte des tensions musculaires significatives se transformant rapidement en douleurs vives.

Ainsi le muscle trapèze supérieur se contractera suite à un défaut de l'articulation atlanto-occipitale

[entre le crâne et la première vertèbre cervicale].

Egalement le muscle élévateur de l'omoplate [levator-scapulae] sera tendu par défaut de mobilité des articulations des premières vertèbres cervicales [C1-C2-C3-C4] .

Il en sera de même pour les muscles scalènes plus directement liés à C2-C3-C4.

Les chiropracteurs étant spécialistes du rachis cervical détecteront les dysfonctionnements articulaires en corrélation avec vos douleurs musculaires et les corrigeront par des manipulations vertébrales nommées "ajustements".

2) Les douleurs d'épaule d'origine dorsale.

Les hautes dorsales de la colonne vertébrale sont en corrélation étroite avec la mécanique de l'épaule. Une multitude de muscles et d'articulations du haut du dos influencent fortement le fonctionnement de l'épaule.

D'où l'utilité d'une analyse précise des vertèbres hautes dorsales dans toute douleur d'épaule.

Les muscles rhomboïdes s'attachent sur les vertèbres dorsales et sur l'omoplate, ainsi un dysfonctionnement vertébral affectera le muscle à son origine, engendrant une perte de mobilité de l'omoplate se traduisant à terme par des douleurs d'épaule.

En cas de mobilité défaillante des articulations costo-transversaires [entre la vertèbre et la côte], le mouvement costal sera restreint, affectant le glissement de l'omoplate et entrainant ainsi des compensations musculaires susceptibles de créer des douleurs d'épaule.

Le chiropracteur saura reconnaitre les articulations vertébrales ou costales responsables du déséquilibre et les corrigera afin de soulager vos douleurs d'épaule.

3) les douleurs d'épaule associées aux articulations de la ceinture scapulaire

L'épaule se compose de 4 articulations: gléno-humérale, acromio-claviculaire, stérno-claviculaire et scapulo-thoracique [entre l'omoplate et la cage thoracique].

En fonction de l'articulation affectée divers types de mouvements se révèleront douloureux.

L' articulation gléno-humérale la plus sollicitée dans la vie quotidienne, affecte chaque geste du bras dont l'amplitude est inférieure à 90 degrés.

Tous les mouvements du bras où le coude ne se lève pas plus haut que le moignon de l'épaule mettent l'articulation gléno-humérale à contribution.

L'articulation scapulo-thoracique est sollicitée à partir de 30 degrés d'abduction du bras [mouvement vers l'extérieur] et cela jusqu'à 120 degrés. Elle souffrira seulement pendant une partie du geste. Néanmoins pour se coiffer la position risque d'être inconfortable.

Les articulations sterno et acromio-claviculaires interviennent à partir de 120 degrés d'abduction, donc sur la fin du mouvement. L'élévation du bras vers l'extérieur [avec la main au dessus de la tête] devient alors douloureux.

Après identification de l'articulation mal adaptée générant les douleurs, l'objectif sera le rétablissement de sa mobilité et de sa fonction, accompagné si nécessaire d'une intervention sur les muscles associés.

Que vos douleurs d'épaule soient d'origine cervicale, thoracique ou directement liées aux articulations de l'épaule, votre chiropracteur saura identifier les facteurs du déséquilibre et mettre en place un plan de traitement efficace afin de vous soulager progressivement et souvent définitivement.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

Likez notre page facebook pour être tenu informé des derniers articles parus

  • Facebook - Grey Circle

​© 2016 Cabinet Chiropratique Paris Ouest