Pourquoi consulter un chiropracteur ?

Parce que vous méritez d'exprimer pleinement votre santé !

Avez-vous déjà rencontré des gènes passagères vertébrales, articulaires ou des tensions musculaires, notamment au niveau des épaules ?

Ou parfois une fatigue inexplicable qui s'installe en dépit d'un nombre d'heures de sommeil suffisant et d'examens biologiques normaux ?

Ou encore une récupération sportive plus lente ou difficile ?

  On vous a sans doute affirmé que cela était  normal car ce type d'inconfort est fréquent.

Ou alors mettez-vous cela sur le compte de l'âge?...

Nous allons vous expliquer que cela n'est pas tout à fait exact.

Ces signes indiquent la présence de subluxations vertébrales qui altèrent le fonctionnement harmonieux de l'organisme.

 La majorité des gens vivent ainsi en deça de leur potentiel physique.

Des petit maux empoisonnent peu à peu et de manière sournoise l'existence.

Si rien n'est corrigé [et remis en équilibre] une fois que le corps n'est plus assez flexible pour s'adapter [parfois des années plus tard] la douleur/le signal d'alarme survient pour signaler l'urgence d'un changement.

Si vous êtes prêts à vouloir prendre en main votre santé afin de réellement aller mieux et cela sur du long terme, venez consulter votre chiropracteur

Alain Benhamou et Alexandre Petric se fixent comme objectif de restituer votre potentiel énergétique vital.

De permettre à votre système nerveux de mieux s'adapter aux multiples stress de la vie.

Les ajustements chiropratiques aident à maintenir un équilibre flexible et ainsi éviter le point de rupture, incarné par la douleur et une santé amoindrie. 

Les douleurs étant la conséquence d'une saturation,

celles-ci disparaitront lorsque la cause sera supprimée et la flexibilité restaurée.Tout comme l'alarme à incendie s'arrête d'elle même lorsque le feu est éteint!

Pour quel type de douleur ?

Les Douleurs du Cou - Cervicalgies

Les torticolis musculaires ou vertébraux

Les syndromes douloureux de l'articulation temporo-mandibulaire

Certaines névralgies faciales

Les Douleurs du Milieu du dos - Dorsalgies

Les douleurs en relation avec des troubles de statique rachidienne ou scolioses

Les douleurs projetées viscérales

Les Douleurs du Bas du Dos - Lombalgies

Les lombalgies mécaniques

Certaines douleurs du coccyx

Les Douleurs de l'épaule

Les tendinites de la coiffe des rotateurs

Le conflit sous acromial

La periarthrites scapulo-humérale

La bursites sous acromiale

L'épaule gelée ou capsulite rétractile

Les Douleurs du Coude

Les tendinites type tennis ou golf elbow

Les dérangements articulaires radio-ulnaire

Les compressions du nerf ulnaire dans la gouttière olécranienne

Les Douleurs de Poignet

Les syndromes du canal de guyon

Les dérangements articulaires carpien

Les dérangements radio-ulnaire distal

Les ténosynovites de De Quervain

Les Douleurs de Hanche

Les tendinites des muscles fessiers

Les dérangements articulaire coxo-fémoral

Les douleurs de la ceinture pelvienne

Les Douleurs de Genou

Les séquelles post-opératoires

Les tendinites de la pâte d'oie

Les Douleurs de Cheville

Les tendinites d'Achille

Les fasciites

Les douleurs liées à des entorses

Les douleurs liées à un halux valgus

Les soins chiropratiques

Les soins sont toujours adaptés et exécutés sur mesure en fonction du patient.

Chaque patient fait l’objet d’une attention particulière, individuelle, afin d'identifier les solutions les plus appropriées  à un état de santé distinctif selon chaque  histoire personnelle.

L’avancement des soins se déroule en fonction de la correction que le patient est capable d’accepter et d'intégrer  à un moment précis.

Cette capacité généralement dépend de l'ancienneté du dysfonctionnement, de son  histoire, ainsi que du degré de tension neurologique et du laissé aller du patient…

Les outils utilisés pour améliorer  l'état vertébral  sont évolutifs d'une visite à l'autre.

Nous disposons parfois de plus de « Voies d’accès »  à la quatrième visite qu’à la première.

 C'est pourquoi il est fréquent qu’entre la première et la deuxième consultation il ne se produisent pas d'évolutions notoires.

Dans notre cabinet nous testons toujours ce qui est confortable et efficace pour chaque patient et appliquons,selon les réactions observées, des soins toujours extrêmement spécifiques.

Généralement après la première visite le patient ressent des courbatures tout le long de la colonne vertébrale, mais aussi une fatigue significative, qui s'installe entre 24 et 48 heures.

Les courbatures sont produites par les muscles profonds, qui maintiennent notre colonne vertébrale droite du crâne jusqu'au sacrum [dans le bas du dos].

Ces couches musculaires profondes n’ont pas l’habitude d’être sollicitées , c’est pourquoi elles réagissent lors des premières corrections chiropratiques. Comme après la pratique d'un sport inhabituel.

La fatigue est due à l'important volume d’informations que le système nerveux doit intégrer suite à l'ajustement chiropratique, mobilisant tous les circuits de communication de nos cellules.

Il faut généralement trois à cinq visites afin d’obtenir des résultats notables. C’est le temps nécessaire au corps pour accepter et partiellement intégrer les changements que la chiropratique lui demande.

Une fois la phase initiale  [aiguë ] passée,  une deuxième  phase de stabilisation est nécessaire.

Les visites s'espacent progressivement  jusqu’à trouver un rythme correspondant à la situation du patient.

 

La phase de stabilisation terminée, les soins passent alors en phase de prévention.

Le patient consulte quelques fois dans l’année.

Avant d’en arriver là, rappelons-nous qu’une colonne vertébrale met environ trois à cinq ans avant d’être modifiée en profondeur. Les habitudes sont tenaces et les déformations résistantes. Le processus est long, mais finalement stable.

Les patients ne respectant pas [pour diverses raisons] le plan de traitement préconisé,  rentrent dans un cycle oscillant entre la désynchronisation très douloureuse et un moins pire grâce aux visites chiropratiques ponctuelles.

 

Certains patients décident d'interrompre les soins lorsqu’ils vont un peu mieux après quelques visites.

Ils reviennent généralement quelques mois plus tard avec les mêmes  inconforts et douleurs. 

N’ayant pas achevé la phase de stabilisation, le corps a tendance à basculer et s'installer à nouveau dans les distorsions  habituelles.

Le travail de correction doit être repris parfois depuis le début.

L'intention de l’art chiropratique n’est pas de colmater des faiblesses à l'aide de manipulations vertébrales, mais plutôt de construire un nouvel équilibre solide par l'intermédiaire des ajustements chiropratiques.

L'histoire de la colline et des soins chiropratiques :

Revenir à un meilleur état de santé lorsque celui-ci est au plus bas se compare à tirer un chariot vers le sommet d’une colline. Si vous le lâchez en route, vous devrez réitérer  l’effort déjà fourni.

Il en est de même avec les ajustements chiropratiques et le plan de traitement. 

Si vous manquez des consultations ou arrêtez les soins, le rétablissement complet n’en sera que plus lent et fastidieux .

Quels facteurs influencent la progression des soins?

L'ancienneté de la cause

Elle constitue l'élément le plus décisif. Une instabilité persistante provoque une contracture des chaines musculaires.

 Depuis combien de temps avez-vous des douleurs ou gènes passagères? 

Depuis quand ressentez-vous de la fatigue, un sommeil non réparateur, des tensions sporadiques?

Ou pire encore une douleur installée, presque familière, et qui pourtant vous handicape au quotidien ?

Traitez-vous souvent ces maux par le mépris?

Utilisez-vous des antalgiques pour masquer la douleur?

 Rappelons  que la douleur apparaît une fois que le corps n'est plus capable de compenser, lorsqu'il a perdu sa faculté d'adaptation.

Maintenant vous pouvez imaginer depuis combien de temps votre état de santé est diminué  et votre forme physique amoindrie! La prise de conscience est la première étape du changement.

L'âge

En vieillissant notre métabolisme est plus lent, les réactions de nos tissus musculaires sont ralentis.

L'organisme prendra plus de temps à se réparer. Le temps de guérison s'étirera un peu plus avec les années. 

Nous préconisons souvent moins de visites à un jeune de vingt ans qu'à un sénior de soixante.

La condition physique

Notre forme quotidienne dépend d'une pratique sportive adaptée. La sédentarité est l'ennemi de la flexibilité.

L'alimentation tient une place significative dans l'équilibre de nos fonctions organiques.

Le sommeil ne doit pas être oublié.

En un mot l'attention que nous portons à notre corps est un atout majeur, facilitant les soins chiropratiques.

La gravité du traumatisme- chocs ou accidents provoquant des dommages tissulaires.

Tout choc ayant entrainé une compensation vertébrale non corrigée entame notre santé et risque de causer une usure articulaire anormale, conditionnant alors la promptitude du rétablissement.

Il est capital, suite à un choc, de contrôler l'état de sa statique vertébrale. Ne pas attendre les complications.

Ne pas différer les soins chiropratiques.  

Votre coopération 

La prise de conscience de votre situation vertébrale et votre attitude responsable au cours des soins, seront des atouts majeurs à l'avancée des résultats recherchés, tels une flexibilité améliorée, une coordination restaurée de votre organisme ou encore une adaptation et une résistance à l'environnement amplifiées.

En deux mots, une santé bonifiée.

Likez notre page facebook pour être tenu informé des derniers articles parus

  • Facebook - Grey Circle

​© 2016 Cabinet Chiropratique Paris Ouest