Canal carpien et les solutions proposées en chiropraxie

Le diagnostic du canal carpien est assez commun. Il concerne un grand nombre de personnes sédentaires travaillant sur un ordinateur avec manipulation d'une souris.

Les solutions proposées sont généralement peu nombreuses et la conclusion est souvent une opération, qui régulièrement ne résout pas le problème.

Comment savoir si vous rencontrez réellement un syndrome du canal carpien ?

Quelles sont les solutions naturelles à votre disposition ?

Quelles sont les habitudes qui entretiennent le problème ?

Nous tâcherons de répondre à ces questions dans l'article qui suit. 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que le syndrome du canal carpien ? 

 

 

Le canal carpien est une zone anatomique [passage du nerf médian] se situant au niveau des os du carpe [le poignet]. Ce nerf est responsable de l'inervation sensitive des trois premiers doigts : pouce, index et majeur. C'est pourquoi il est fréquent de ressentir une brûlure - perte de sensibilité - fourmillements au niveau des doigts lorsque ce nerf est irrité ou comprimé

 

Le canal carpien se compose de la deuxième rangée des os du carpe [postérieurement] et par le ligament annulaire [ou transverse] antérieurement.

En plus du nerf médian, les tendons des muscles fléchisseurs des doigts traversent le canal. 

 

Sous certaines conditions le canal se rétrécit, empêchant le nerf médian de fonctionner correctement. Les symptômes surviennent. 

 

 

 

 

 

 

Quelles sont les méchanismes responsables du syndrome du canal carpien et les solutions envisageables?

 

 

 

-Une mauvaise dynamique des os du carpe : la mobilité des [petits] os du carpe est défaillante, provoquant une sur-sollicitation articulaire.

Celle-ci provoquera rapidement une diminution de la taille du canal carpien par processus inflammatoire déclenchant un phénomène arthrosique lorsque la mobilité articulaire n'est pas restituée. 

 

La solution proposée la plus simple est de prendre le temps d'exécuter quelques étirements articulaires des [petits] os du carpe afin de leur restituer souplesse et mobilité.

Si ces exercices ne suffisent pas, il est alors recommandé de consulter un chiropracteur. Il pourra vous aider à retrouver une mobilité articulaire grâce à des interventions mécaniques sur le poignet

 

-Une irritation du nerf médian par sur-utilisation des muscles fléchisseurs des doigts.

En effet, dans l'exercice de certains métiers manuels il est fréquent de devoir accentuer ou répéter des gestes de flexion des doigts, produisant des contraintes sur le nerf médian et ainsi provoquer un syndrome du canal carpien. 

 

La solution efficace est d'étirer les muscles fléchisseurs des doigts quotidiennement et de respecter des temps de repos permettant aux tendons et ligaments de récupérer. 

 

-Un ligament annulaire trop laxe peut également créer une compression du nerf médian, par effondrement de l'arche carpienne.

Le ligament censé être tonique se ramollit, ne protégeant plus les structures du poignet qui deviennent comprimées.

Une situation fréquente  chez les femmes enceintes. La laxité liée aux hormones, disparait après la grossesse. Après l'accouchement le ligament retrouve toute sa tonicité.

En revanche si la laxité est due à un traumatisme, une rééducation est alors nécessaire. 

 

 

-Une posture inadaptée au poste de travail motivera l'apparition d'un syndrome du  canal carpien. Utiliser pendant plusieurs heures, chaque jour, une souris d'ordinateur non confortable ne restera pas sans conséquence

 

La solution radicale étant de modifier son poste de travail, et surtout d'envisager une souris ergonomique, permettant une position neutre du poignet

 

 

 

Les souris classiques provoquent une pronation complète du poignet engendrant des forces de torsion dans la région du canal carpien. De plus, dans cette position nous tendons à exercer une pression continue sur le nerf médian [en appui sur la table] augmentant ainsi les contraintes sur le canal.

 

La souris ergonomique permet de conserver le poignet dans une positioin neutre, et ainsi prévenir l'hyper-pronation en posant le tranchant de la main sur la table, évitant ainsi de comprimer le canal carpien. 

 

 

 

Pourquoi dans 20% des cas l'opération ne résout pas les douleurs du canal carpien

 

 

Lorsque le diagnostique médical est erroné.

Avec quelles autres atteintes le syndrome du canal carpien est parfois confondu ?

 

-Le syndrome du rond pronateur : le nerf médian traverse ce muscle au niveau de

l'avant-bras.

En toute logique si nous sollicitons ce muscle de façon excessive, en dévissant et revissant [des meubles par exemple] toute une journée, apparaitront des symptômes très similaires à ceux du canal carpien

 

-Le double crush syndrome: indique que si un nerf est légèrement comprimé à la sortie de la moelle épinière, mais localement non symptomatique, il présentera néanmoins une sensibilité tout le long de son trajet et deviendra plus fragile et irritable.

Ce qui explique que parfois les symptômes persistent après une opération du canal carpien, tant que la légère compression [cervicale] en amont n'est pas levée. 

 

 

 

-La radiculopathie C6 [sixième cervicale] : parfois une compression au niveau de la racine C6 [partie inférieure de la nuque] se traduit par une symptomatologie mimant celle du canal carpien.

Généralement l'atteinte de la racine C6 déclenche des douleurs dans la région cervicale, accompagnées d'élancements dans le bras le long du trajet du nerf, parfois jusqu'aux doigts.

Toutefois les douleurs cervicales ainsi que l'irradiation dans le bras sont parfois minimes. Le patient rapporte seulement des fourmillements / brûlures / élancements dans les trois premiers doigts [pouce,index, majeur].

Dans cette situation, une intervention chirurgicale du canal carpien n'atténue pas la symptomatologie. L'important étant de lever la compression présente dans la région cervicale.

Une compression provoquée essentiellement par un déplacement vertébral [appelé chiropratiquement subluxation], et plus rarement par de l'arthrose ou une hernie discale.

La littérature scientifique atteste de l'efficacité des manipulations du rachis cervical pour ce type d'affection. 

 

Pour toutes ces raisons, il est capital de conserver une vision globale du corps.

Les outils utilisés par le chiropracteur lui permettent d'entretenir une prise en charge holistique et, ainsi de ne pas rester polarisé sur une zone douloureuse

 

Pour toutes questions ou précisions n'hésitez pas à nous contacter

 

Le cabinet chiropratique-Paris-ouest vous adresse  ses meilleurs voeux pour 2019.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mal de dos - Pourquoi ?

October 3, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

Likez notre page facebook pour être tenu informé des derniers articles parus

  • Facebook - Grey Circle

​© 2016 Cabinet Chiropratique Paris Ouest