Votre position de sommeil contribue parfois à l'installation de vos douleurs vertébrales .

 

Nous passons entre un quart et un tiers de notre vie allongés dans un lit.

Il est capital de se familiariser avec les positions de sommeil recommandées et celles à éviter , afin d’éviter l’apparition de troubles neuro-musculo-squelettiques…

Combien de fois vous êtes-vous réveillé bloqué du cou? Ou encore avec des douleurs dans le dos, supposant que vous avez adopté une position inappropriée pendant la nuit?

 

Nous allons dans cet article aborder trois positions principales de sommeil : sur le ventre, sur le dos et sur le côté.

Inutile de préciser que dormir en position assise est une vraie catastrophe- autant pour notre cou [plus maintenu par aucune force musculaire active] que pour le bas du dos [d’importantes forces s’exerçant sur nos disques intervertébraux].

 

 

 

 

 

 

La position sur le ventre 

 

Cette position est de loin la pire que nous puissions adopter.

Elle oblige à positionner la tête en forte rotation, étirant ainsi les muscles et provoquant des dérangements articulaires cervicaux. Vient s'ajouter une torsion de la moelle épinière, créant des tensions méningées.

De plus dormir sur le ventre engendre des pressions sur les muscles de la déglutition et entrave l' expansion de la cage thoracique lors des mouvements respiratoires.

 

 

 

 

 

 

 La position sur le dos

 

Une position qui ne respecte pas toujours les courbures de la colonne vertébrale mais toutefois un peu plus que la position sur le ventre.

Les courbures vertébrales naturelles se présentent avec une lordose cervicale [concavité ou creux], une cyphose dorsale [convexité ou bosse],  de nouveau une lordose lombaire  et un sacrum considéré comme la deuxième cyphose [de courte dimension].

 

 

 

Sur le dos, si nous utilisons un oreiller épais ou pire si nous dormons avec plusieurs oreillers empilés, nous  effacerons la lordose cervicale voire nous provoquerons une flexion de la tête jusqu'à l'apparition d'une inversion de courbe [cervicale: cyphose].

Par compensation la cyphose dorsale  subira une pression sur le matelas et s'écrasera alors que la lordose lombaire s’effacera

Si vous souhaitez continuer à dormir sur le dos, employez un oreiller peu épais, respectant la lordose cervicale et n’hésitez pas à faire usage d'une serviette roulée en

cylindre, positionnée  au niveau du bas du dos, afin de rétablir la lordose lombaire.

 

Quant à l'utilisation d'un oreiller anatomique, les résultats sont très aléatoires.

Les oreillers ayant une forme standard alors que les courbures cervicales sont différentes chez chacun, nous serons souvent confrontés à une incompatibilité morphologique, ajoutant un inconfort supplémentaire. Environ 50% des personnes ayant essayé un oreiller anatomique en sont satisfaits. Testez votre oreiller avant de vous décider. 

 

 

 

 

 

 

 

La position sur le côté

 

La position idéale à condition de respecter quelques règles.

 

L’oreiller doit correspondre à notre anatomie, être adapté à la distance entre notre cou et notre épaule, évitant de reposer notre tête trop haute ou trop basse et permettant ainsi de respecter l’alignement de la colonne cervicale avec le reste du dos.

 

 

 

Il est conseillé de positionner les genoux l’un par-dessus l’autre, en glissant la couette ou un coussin entre les jambes, [afin que le contact des deux genoux ne devienne pas inconfortable]. Si les genoux ne sont pas alignés, apparait une torsion du bassin avec répercution sur les vertèbres lombaires.

 

 

 

S’habituer à une nouvelle position de sommeil requiert un temps d'adaptation mais soyez certain que votre corps vous remerciera de votre patience.

Après ce changement vous éprouverez plus de confort au réveil !

 

 

 

 

Le matelas

 

Que ce soit un Matelas en mousse ou à ressorts, chacun aura ses préférences et le choix n'aura pas d'incidence sur le confort vertébral. 

Toutefois, il est essentiel de choisir un matelas correspondant à ses courbures. Tout en gardant en tête que le principal objectif est de passer une bonne nuit.

N'hésitez pas à en tester plusieurs avant de choisir! 

 

 

 

Si les douleurs persistent malgré tous ces  conseils efficaces, c'est signe que le corps a dépassé ses limites et ne pourra malheureusement plus revenir à un état de santé optimale sans une aide extérieure [le coup de pouce].

Le chiropracteur, spécialiste du dos et de la colonne vertébrale permet grâce à des ajustements vertébraux spécifiques et indolores de rétablir souplesse et flexibilité de la colonne vertébrale. Deux conditions indispensables pour que la colonne vertébrale  s'adapte aux multiples chocs, tensions et stress de la vie.

 

Ainsi, avec l'aide des soins chiropratiques, même si vous optez parfois pour de piètres  positions de sommeil, votre corps saura s'adapter. Douleurs et blocages ressentis le matin seront minorés. 

Si vous trouvez les positions idéales, comme décrites ci-dessus, trop contraignantes, les ajustements chiropratiques aideront à vous autoriser des positions approximatives, sans risquer de sérieuses conséquences vertébrales.

 

 

Pour conclure, adoptez les réflexes idoines et privilégiez la position de sommeil sur le coté. Cela demandera persévérance, mais la récompense sera immense. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mal de dos - Pourquoi ?

October 3, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

Likez notre page facebook pour être tenu informé des derniers articles parus

  • Facebook - Grey Circle

​© 2016 Cabinet Chiropratique Paris Ouest