La chiropraxie: l'art de "nettoyer" le système nerveux.

 

 

Bien souvent le système nerveux est soumis à multiples épreuves.

Le stress, les chutes, l’alimentation, même les infections laissent un impact sur le système nerveux  plus ou moins persistant dans le temps.

Parfois, lorsque le traumatisme est soigné, les tissus cicatrisés et/ou la pathologie devenue absente, des douleurs résiduelles néanmoins persistent.

 

Pourquoi les douleurs subsistent-elles?

Par quelle action la chiropraxie ou chiropratique parvient-elle à agir?

 

Comme expliqué dans l’article « la chiropraxie : prévention ou urgence » notre système nerveux répond constamment à des stimulis’adapte en fonction des «traumatismes» subits et compense afin de continuer à fonctionner dans des conditions optimales.

 

Plus précisément, lors d’une chute sur le bras, un message [afférent] du bras au cerveau va signaler le choc. Ensuite la douleur ressentie aura pour réponse un message [efférent] du cerveau vers le bras pour déclencher une réaction inflammatoire de protection.

 

De temps à autre, le cerveau "imprime" le message afférent et le système nerveux se met alors en défaut.

La douleur persiste alors que l'irritant [le traumatisme et/ou la pathologie] n’est plus présent. Le système nerveux continue à réagir comme si le stimuli réactif était encore utile. Les douleurs fantômes [des membres]  font référence à cette mémoire superflue et encombrante du système nerveux.

 

Lors d’infection sévère avec gangrène du membre [inférieur ou supérieur] la seule option médicale urgente est l’amputation.

Cependant, le cerveau aura eu le temps d'être bombardé par de multiples messages afférents lui signalant le traumatisme. Messages se stockant dans la mémoire du système nerveux, qui les intègre et les "imprime".

Les anti-douleurs n'affectent pas la transmission de cette information.

C’est pourquoi malgré l’amputation, les patients continuent à ressentir des douleurs dans leur membre absent. L'origine de la douleur ne peut plus être le bras ou la jambe amputé, mais plutôt le cerveau continuant à interpréter les signaux [afférents] qui lui ont été envoyés [par l'irritant/le trauma] selon un schéma établi.

Et le système nerveux comme un ordinateur «bug», en interprétant les informations en boucle, parasitant ainsi la transmission des informations utiles à l'équilibre de l'ensemble de notre physiologie.

 

Ce "bug" du système nerveux [mémoire parasite] peut être provoqué par d'autres situations. Lors d’une infection agressive. L’hépatite, par exemple, déclenche immédiatement de violentes douleurs provenant du système hépatique.

Toutefois l’infection disparue et le foie ne présentant plus de lésions, un fond de douleur, souvent, persiste et s'entretient. 

Ce trajet douloureux initial se manifeste parfois des années plus tard.

Les douleurs résiduelles sont définies comme des séquelles de la pathologie. Ceci est en partie exact.

Ce sont en effet des séquelles, non pas structurelles, mais neurologiques- comme dans le cas des douleurs du membre fantôme. L'irritant n'est plus présent, néanmoins le système nerveux continue à réagir et fonctionner comme si l'irritant était toujours actif.  

 

Le chiropracteur, informaticien du système nerveux va réussir à rétablir une circulation efficace des informations, en effectuant une sorte de «reboot» [une remise à zéro]. En éliminant les mémoires parasites, le système nerveux s'allége et ainsi opère plus librement et plus efficacement face à de nouveaux stimuli.

Les ajustements chiropratiques remplissent un rôle de nettoyage et élimination des informations inutiles et gênantes.

 

L'outil utilisé par le chiropracteur est l'ajustement chiropratique. 

Il s'agit d'une correction vertébrale  réalisée parfois à grande vitesse et faible amplitude accompagné ou non d'un audible [craquement] ou sinon avec une simple pression [sur les vertèbres cervicales ou le sacrum] exercée en un point précis et associée à un vecteur de force spécifique.

 

L'ajustement chiropratique permet de sortir du mécanisme de répétition de l'information véhiculée jusqu'au cerveau. En restituant un fonctionnement juste du système nerveux dans sa globalité les schémas anciens de protection et de verrouillage disparaissent progressivement. Ce relâchement [des tensions] apporte souplesse et adaptabilité, aussi bien physique que mentale.

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mal de dos - Pourquoi ?

October 3, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

Likez notre page facebook pour être tenu informé des derniers articles parus

  • Facebook - Grey Circle

​© 2016 Cabinet Chiropratique Paris Ouest