Pourquoi 90% des hernies discales cervicales apparaissent en regard de C5-C6 ou C6-C7 et comment les prévenir?

Vous souffrez de la région cervicale depuis déjà des années, parfois vous ressentez même une douleur dans le bras, des fourmillements dans les doigts  ou des décharges électriques parcourant le membre supérieur. Peut-être une hernie discale cervicale en est la cause

 

Quels sont les mécanismes d'apparition des hernies discales ?

Pourquoi se situent-elles le plus souvent dans la région basse cervicale [C5-C6] ?

Le problème est-il posturale ou physiologique ? Quelles sont les solutions naturelles à votre disposition ?

 

 

 

 

Quels sont les mécanismes d'apparition des hernies discales cervicales ? 

 

Nous pouvons différencier deux processus de déclenchement, l'un brutal après un traumatisme violent tel qu'une chute sur la tête ou un accident de voiture, l'autre d'apparition progressive suite à de multiples micros traumatismes survenus pendant plusieurs années. 

Nous nous focaliserons plus particulièrement sur les hernies cervicales d'apparition progressive, plus insidieuses, liées à un dysfonctionnement profond de la dynamique rachidienne. 

 

 

Le rachis cervical normal se compose de 7 vertèbres, sa courbure naturelle est une lordose cervicales [concavité].

La région cervicale s'articule avec le rachis dorsal composé de 12 vertèbres dont la courbure physiologique est une cyphose [convexité]. 

Les 5 vertèbres lombaires prennent ensuite le relais et forment de nouveau une lordose

 

Lorsque ces courbures ne sont plus respectées, des dysfonctionnements mécaniques notables se manifestent.                                                                

L'exemple connu est celui du "coup du lapin" ou du "whiplash" lors d'un accident de voiture, 

occasionnant une raideur cervicale avec diminution [ou perte] de la lordose, voire même une inversion de courbure cervicale ayant des conséquences dramatiques [maux de tête, perte d'amplitude de mouvement, douleurs vertébrales chroniques...]. 

 

Comme évoqué ci-dessus, les dysfonctionnements ne surviennent pas toujours de manière brutale et la majorité du temps sont dus à de mauvaises habitudes posturales ou suite à des micros traumatismes répétés, engendrant progressivement une altération mécanique de la dynamique vertébrale, ayant elle-même une incidence marquée sur les compensations à l'origine des hernies cervicales. 

 

L'évolution naturelle a amené l'homme de la quadrupédie [marche à quatre pattes] à la bipédie [station debout].

Cette évolution majeure a eu un impact décisif sur la colonne vertébrale humaine avec l'appariton des courbures. Celles-ci existent afin de répartir l'effet des charges d'une manière homogène  et ainsi correctement équilibrer l'édifice vertébral .

Une altération des courbures impactera significativement l'ensemble de l'organisation vertébrale. Localement les charges et contraintes seront plus dommageables et distalement l'ensemble du rachis devra s'adapter

 

Ainsi localement certaines vertèbres se trouveront en porte à faux.

Les disques intervertébraux jouant le rôle d'amortisseur, ne seront plus sollicités de façon homogène, les charges ne seront plus réparties harmonieusement. Le résultat sera une usure prématurée  du disque intervertébral, son affaissement avec apparition d'une protrusion [bombement du disque]. Puis si rien n'est corrigé, une hernie discale plus volumineuse se développera  et des douleurs parfois violentes apparaitront. 

 

Pour en savoir plus sur les mauvaises habitudes posturales, les micros traumatismes et comment les éviter, vous pouvez lire les articles suivants déjà parus : 

 

Douleurs de nuque, postures inappropriées, maux de têtes, tensions des épaules... Quelles solutions envisager ?

 

Votre position de sommeil contribue parfois à l'installation de vos douleurs vertébrales 

 

 

 

Pourquoi  la majorité des hernies cervicales se situe dans la partie inférieure de la nuque ? 

 

Le rachis cervical a peu d'amplitude en flexion. En revanche, le cou bénéficie d'une ample mobilité en extension.

L'apparition de hernies discales est généralement la conséquence d'un dysfonctionnement mécanique lors de l'extension cervicale. 

 

 

 

 

Lors d'une flexion cervicale le patient doit pouvoir poser le menton sur le torse.

Lors de l'extension cervicale le patient doit avoir l'oreille parallèle au sol.

Durant les premiers degrés d'extension le rachis cervical est sollicité. Puis pour parvenir à placer l'oreille parallèle au sol le rachis dorsal supérieur est impliqué afin de parvenir à  une extension complète.

 

C'est généralement dans cette seconde phase d'extension du rachis dorsal supérieur que le mouvement sera entravé à cause d'une rigidité des premières vertèbres dorsales.

Afin de prolonger l'extension de la nuque, et conserver le maximum de mobilité, le rachis cervical inférieur [C5 et C6] compensera en subissant une contrainte additionnelle, créant ainsi une pression traumatique sur les derniers disques intervertébraux [C5-C6 et C6-C7]. 

 

 

Cette situation est encore plus répandue chez les personnes présentant un syndrome postural type "text neck" ou "upper crossed syndrome".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       Text Neck syndrome                                                   Upper Crossed syndrome

 

 

- "Text neck"  aussi appelé "Turtle neck": les contraintes habituelles appliquées sur la region cervicale sont mutipliées par quatre. 

- "Upper crossed syndrome" : les dysfonctionnements vertebraux et les déficits musculaires entrainent une extension cervicale limitée et des pressions considérables en regard de la cinquième et sixième vertèbre cervicale.

 

 

 

 

 

Au commencement du manque de mobilité des premières vertèbres dorsales, la cinquième et sixième vertèbre cervicale seront en mesure de compenser le manque d'extension dorsale en devenant de plus en plus mobiles. Mais avec le temps ces fortes contraintes produiront une usure précoce provoquant une dégénéréscence discale. 

Il s'ensuivra une atteinte postérieure des fibres discales, avec bombement du disque, nommé protrusion

Les douleurs alors ressenties occasionnellement s'accentueront, jusqu'à devenir permanentes. 

 

Si rien n'est corrigé la protrusion augmente, se transformant en hernie discale.

L'arthrose se développe alors progressivement afin de limiter l'amplitude de mouvement et ainsi protéger le disque vertébral et l'intégrité du système nerveux.

Les douleurs deviennent plus intenses avec parfois l'apparition de signes neurologiques, tels que fourmillements, diminution de la sensibilité, décharges électriques le long du bras. 

Le disque vertébral ne parvenant plus à jouer son rôle d'amortisseur, les mouvements se révèlent de plus en plus problématiques et sensibles.

 

 

Quelles sont les solutions naturelles à votre disposition ? 

 

La prévention demeure la solution la plus efficace.

La priorité étant d'harmoniser les courbures rachidiennes afin de répartir au mieux les charges et soulager les zones en souffrance.

Le chiropracteur, spécialiste de la dynamique vertébrale saura par des manipulations précises et indolores rééduquer votre colonne vertébrale à un nouvel équilibre plus cohérent.

Les corrections de la statique rachidienne se réaliseront sur plusieurs mois et seront accompagnés d'exercices posturaux, de renforcements musculaires et d'éventuelles orientations d'hygiène de vie

 

N.B: Pour certains cas extrêmes et exceptionnels une solution chirurgicale sera proposée.  

 

Pour toute question n'hésitez pas à nous contacter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mal de dos - Pourquoi ?

October 3, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

Likez notre page facebook pour être tenu informé des derniers articles parus

  • Facebook - Grey Circle

​© 2016 Cabinet Chiropratique Paris Ouest