Coxarthrose et chiropraxie : une alternative à l'opération ?

 

Pourquoi l'arthrose s'étend-t-elle plus sur une hanche que sur l'autre ?

Qu'est-ce que l'arthrose et comment y remédier ?

Pourquoi certaines personnes développant une arthrose significative ne présentent néanmoins pas de douleur ?

Nous tâcherons de répondre au mieux à ces questions dans l'article présenté ! 

 

L'arthrose, est-elle une maladie ?

 

L'arthrose est un processus naturel du vieillissement, et malheureusement nous la subissons tous [à un degré plus ou moins important] à partir de 30 ans.

Ce n'est en aucun cas une pathologie et il n'existe  pas de produit chimique [médicament] efficace capable de vous débarrasser de l'arthrose

 

Pour plus d'informations sur l'arthose lisez notre article : "l'arthrose est-elle responsable de mon inconfort chronique ?" 

 

Il existe toutefois des thérapies susceptibles de ralentir le processus et de soulager les douleurs.

 

Qu'est ce que la coxarthrose ? 

 

La coxarthrose désigne l'arthrose développée au niveau de l'articulation coxo-fémorale [la hanche]. La coxarthrose se différencie de l'arthrose classique par son mécanisme d'usure du cartilage présent sur la tête fémorale et dans la cavité acétabulaire.

Plus rarement apparaissent des excroissances osseuses en regard du labrum. 

 

 

 

 

Par quel mécanisme apparait la coxarthrose ? 

 

L'arthrose étant un phénomène d'usure du cartilage articulaire, il est légitime de se demander pourquoi ma hanche droite est beaucoup plus arthrosée que la gauche.

Si l'arthrose se développe à un endroit précis, ce n'est pas le fruit du hasard. Ceci témoigne de contraintes articulaires  précises exercées sur l'articulation.

Lorsque l'articulation est soumise à des pressions majeures durables, comme celles dues à une répartition déséquilibrée des charges exercées sur les deux jambes [souvent liée à une bascule du bassin] ou à des micro-traumatismes répétés, des chutes ou accidents [modifiant la biomécanique de l'articulation] le processus de vieillissement articulaire s'accélère,  entraînant une arthrose précoce, inégale entre les deux hanches. 

 

 

Un accident survenu des années auparavant peut-il être à l'origine de mon arthrose actuelle ? 

 

Oui, tout événement traumatisant laisse une empreinte, parfois invisible sur l'organisme.

La partie émergée de l'iceberg est la douleur liée à l'accident, disparaissant quelques jours ou semaines plus tard, le temps nécessaire aux tissus pour cicatriser et à la physiologie pour s'adapter.

L'adaptation, imperceptible pour un oeil novice, parfois insuffisante risque à terme de provoquer un  fonctionnement anormal d'une ou plusieurs articulations.

Ceci entrainant une usure plus rapide et ainsi stimuler la progression de l'arthrose

 

Mes clichés radiologiques montrent autant d'arthrose aux deux hanches, mais je ne souffre d'un seul coté. Pourquoi ?

 

Plutôt une indication positive si de chaque côté se présente une arthrose équivalente

Cela témoigne que le corps est globalement équilibré. Signifiant également que l'arthrose n'est pas à l'origine des douleurs. 

Les douleurs relèvent plutôt d'un dysfonctionnement articulaire

Une bio-mécanique inadaptée de la hanche ou du bassin, provoquera une irritation articulaire et une usure précoce à l'origine des douleurs ressenties. 

 

Dans cette situation, la  correction de l'articulation coxo-fémorale [hanche] ou sacro-iliaque [bassin] lors d'un suivi chiropratique permettra de retrouver une bio-mécanique équilibrée, et ainsi soulager d'abord, puis dans un second temps permettre une disparition durable et parfois totale des douleurs. 

 

L'opération avec pose de prothèse totale de hanche est-elle une nécéssité ?

 

Dans un certain nombre de cas l'usure de  l'articulation coxo-fémorale est telle que malgré le traitement conservatif chiropratique les douleurs et le handicap persistent.

C'est ce que nous appelons en chiropratique "la limitation de la matière". La structure est endommagée et la récupération pas suffisamment rapide. La dégradation s'accélère. L'opération devient alors inévitable. Généralement très réussie, le patient marche à nouveau sans douleur quelques jours après l'intervention. 

 

L'intervention chirurgicale est commune et affiche un très haut taux de réussite. 

Cependant il est préférable de ne pas se précipiter. Les prothèses de hanche ayant une durée de vie limitée, plus tard se réalisera l'intervention et moindre sera le risque de devoir recommencer au delà de 90 ans.

Il est conseillé  de pratiquer les thérapies s'adressant à l'équilibre de la colonne vertébrale, en amont d'une éventuelle opération demeurant l'ultime recours. 

 

 

Quels facteurs tendent à provoquer une usure précoce de la hanche ? 

 

Un simple dérangement articulaire de la hanche diminuera les amplitudes de mouvement, alors des compensations seront nécessaires, modifiant l'équilibre vertébral. Une usure précoce en résultera.

Il est fortement déconseillé de croiser les jambes en position assise, car engendrant des contraintes sur les articulations coxo-fémorales et sacro-iliaques.

Certaines positions de sommeil contribuent à provoquer des dysfonctionnements de la ceinture pelvienne. Cliquez ici pour en lire plus sur "Les bonnes positions de sommeil." 

 

Un déséquilibre [bascule] du bassin sera à l'origine d'une répartition inégale du poids sur chaque jambe, déclenchant souvent à terme des douleurs dans le bas du dos, ainsi qu'une coxarthrose précoce [hanches]. Cliquez ici pour en lire plus sur "la bascule du bassin". 

 

Un dysfonctionnement articulaire de la cheville ou du pied induira une compensation au niveau du genou puis ensuite dans la région coxo-fémorale [hanche]. 

 

Il est essentiel de considérer l'ensemble du corps et non se focaliser sur les hanches. 

Très  souvent  la douleur exprime la conséquence d'une dynamique globale perturbée

Le porte à faux sur la hanche traduit parfois un désordre de la région cervicale [par un mécanisme descendant].

 

 

Je ressens une gêne à la hanche et la radio dévoile une légère arthrose du même coté. Est-ce inquiétant ?

 

Ressentir une gêne, de manière récurrente dans une zone  précise du corps, ne doit pas être considéré comme anodin. C'est un message [à travers la douleur] que le corps nous transmet. La hanche est en souffrance, un dysfonctionnement [articulaire-musculaire-ligamentaire] est présent  et le corps [à travers le système nerveux] nous le signale.

Si un début d'arthrose [usure du cartilage] au niveau  de l'articulation coxo-fémoral est observée, nous confirmons le trouble de la fonction articulaire, et corrigeons chiropratiquement le déséquilibre.

La douleur est soit le résultat d'une hanche en souffrance, soit la compensation d'une dysfonction à distance. Dans tous les cas, la douleur tendra à s'installer. Si toutefois elle s'atténue, ce n'est pas toujours pour le meilleur bénéfice futur. Lorsque la colonne vertécoxarthrose hanche quand opérerbrale s'adapte et compense, d'autres troubles surgissent rapidement. 

En cas de douleurs ou de gênes persistantes, avant l'aggravation de la situation, adoptez le reflex efficace, en consultant un spécialiste des troubles neuro-musculo-squelettiques : le chiropraticien ou chiropracteur.  

Pour plus d'informations sur les soins chiropratiques cliquez ici ! 

 

Quels sports pratiquer en présence  de douleurs et d'arthrose de la hanche ?

 

Deux cas de figures: 

 

Les douleurs sont dues à une dys-fonction articulaire de la hanche ou à une compensation du bassin / genou / pied, quelques consultations chez un spécialiste doivent suffire pour vous débarrasser des douleurs. Dans ce cas, vous retournerez sans difficulté  pratiquer le sport de votre choix, en restant toutefois raisonnable dans son exercice. 


Si en revanche les souffrances que vous ressentez sont dues à de l'arthrose avancée caractérisée par des douleurs dans le pli de l'aine à l'emboîtement du pas, cédant ou non dans les minutes suivantes, alors une grande prudence est recommandée pour toute activité sportive. Privilégiez les exercices en décharge, là où vos hanches ne supportent pas le poids de votre corps. Le vélo et la natation sont les mieux adaptés.

Evitez les sports où votre hanche est sur-sollicitée comme dans certains coups de pieds d'arts martiaux. Le foot-ball comporte un certain risque ainsi que tout sport exigeant des sauts ou occasionnant des chocs violents.

 

 

 

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mal de dos - Pourquoi ?

October 3, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives